Nice : que visiter et où manger ? (1/2)

Si quand je vous dit “Nice” la seule chose qui vous vient à l’esprit c’est “Promenade des Anglais”, la lecture de ce qui va suivre est o-bli-ga-toire ! Cette ville, que je connais assez bien puisqu’une partie de ma famille côté Papa vit dans le coin, regorge de choses à voir, en dehors de son mythique bord de mer. J’ai donc eu envie de vous la présenter en quelques endroits que j’apprécie particulièrement, et qui sortent un peu du cliché “carte postale” de la Côte d’azur !

Tout d’abord, si vous êtes de passage à Nice, délaissez la plage de galets au moins deux ou trois heures pour prendre le temps de vous balader dans la ville : les grandes places piétonnes et arborées côtoient les ruelles sinueuses de la vièia vila (vieille ville), avec le bleu azur du ciel en toile de fond permanente (enfin, sauf la nuit, on se comprend hein !). Quand je m’y promène, j’ai souvent le nez en l’air, que ce soit pour admirer les palmiers, les volets en bois peint, les petits balcons en fer forgé ou pour regarder les couleurs chatoyantes des immeubles, sublimés par la lumière de la fin de journée.

Rues de Nice

Rues de Nice

Rues de Nice

Rues de Nice

Pour admirer de plus près les palmiers et autres végétaux exotiques qui s’épanouissent sous ces latitudes méditerranéennes, direction le Parc Phoenix ! Cet ensemble de 7 hectares abrite plus de 2500 espèces de plantes, quelques sympathiques bestioles (kangourous, loutres et autres mignoneries), ainsi que le Musée des Arts Asiatiques de Nice. De quoi flâner pendant de longues heures, entre jardins majestueux, petits ruisseaux bucoliques et serres tropicales – à moins de se laisser tenter par une cérémonie du thé ou un atelier d’origami !

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Parc Phoenix Nice

Autre lieu de balade incontournable : le MAMAC, si comme moi vous aimez l’art moderne et contemporain. Sa collection permanente mérite à elle seule le détour, et montre la richesse des artistes locaux, rassemblés sous l’appellation “Ecole de Nice”. De Ben à Niki de Saint Phalle en passant par Yves Klein ou Arman, on en prend plein les yeux avec les œuvres de ces artistes mondialement connus qui ne laissent personne indifférent. A ne pas louper également: un tour sur le toit du musée, qui offre une vue surprenante sur la ville, notamment à travers des structures en métal qui encadrent le paysage et invitent à regarder les collines niçoises comme des œuvres à part entière…

 MAMAC Nice

MAMAC Nice

MAMAC Nice

Toutes ces visites, ça creuse ! Alors où est-ce qu’on mange à Nice ? Pour moi, l’incontournable, c’est René Socca ! Situé 2 Rue Miralheti dans le vieux Nice, ce restaurant de spécialités est une véritable institution. Si on est nombreux, on hésite pas à commander toute la carte, pour picorer ensuite dans les assiettes : pan bagnat, accras, pissaladière (tarte aux oignons caramélisés, olives noires et anchois), beignets d’aubergine, tian de courgettes, tourte aux blettes et bien sûr la fameuse socca, grande galette fine à base de farine de pois chiches cuite au four qui se déguste chaude avec du sel et du poivre. Je bave rien que d’y penser !

René Socca Nice

Une deuxième adresse que j’aime beaucoup : le Gesù (1 rue du Jésus), qui ne porte pas son nom pour rien, car les gnocchis y sont tout simplement divins. Pour le sucré, on file sans hésiter chez Fenocchio, à quelques pas de là au 2 Place Rossetti : c’est tout simplement le meilleur glacier du secteur ! Pour les indécises dans mon genre, c’est un vrai supplice : le nombre de parfums est indécent, et entre les grands classiques et les saveurs locales “tourte de blette”, “tomate basilic”, “lavande” ou “calisson” on voudrait pouvoir tout goûter.

Concernant le logement, Nice n’est pas une ville où j’ai pu tester des hôtels design ou des chambres d’hôtes arty, puisque j’ai la chance d’avoir de la famille là bas pour m’accueillir. Pour ce type de séjour, je crois que le Hi Hotel est assez réputé. Mais pour un budget plus raisonnable, une bonne solution est de passer par le site de locations d’appartements Go With Oh, qui propose notamment des studios modernes et spacieux très bien situés.

Dans un prochain article, je vous parlerai des endroits que j’aime autour de Nice : vers les villes avoisinantes, dans l’arrière-pays et même en Italie, puisque la frontière n’est qu’à quelques kilomètres après tout ! Alors, si vous prévoyez d’explorer cette zone cet été, restez connectés… :)

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s