Calvi On The Rocks 2013

En ce moment, vous croisez dans les rues de Paris des filles hyper bronzées, qui compte-tenu de la chaleur estivale (y paraît qu’on est à 1° du plan canicule, pfiou) n’hésitent pas à exhiber leurs gambettes dorées, leurs minois hâlés, leurs dos couleur caramel… De quoi faire enrager tous les Parigots toujours pâlots, qui comptent les jours avant leur départ en vacances ! Lucky me, je fais partie de la première catégorie : tenez-vous bien, cette année je n’ai pas fait les choses à moitié, je suis partie presque un mois entier ! Bin oui, quand on tient un blog voyages, il faut se donner les moyens ! ;)

On commence la rétrospective à l’envers, par la dernière partie de ma vadrouille : Calvi On The Rocks ! Le fameux festival corse se tenait cette année du 5 au 10 juillet. C’était mon baptême : si le festival en est à sa onzième édition, pour ma part c’était la première fois que je m’y rendais ! Et c’était pour ainsi dire ma première fois en Corse en fait, puisque la seule fois où j’ai mis les pieds sur l’île de Beauté j’avais dans les 2 ans et demi…

Armée de 4 bonnes copines tout aussi vierges de Calvi, j’ai donc passé 6 jours à arpenter les plages, les restaurants et les clubs de la ville, qui se transforme en petit paradis pour 25-35 ans le temps du festival. A partir de 15h, les DJ entament leurs sets à quelques mètres de l’écume, et sur la bande de sable qui les sépare des flots les plagistes se muent peu à peu en danseurs.

Plage de Calvi

Les deux plages que j’ai préférées ?

En première place, Diesel In Casa, avec ses hamacs, son atelier massages, ses tattoos pailletés, le Kusmi Tea gratuit à volonté… Et une superbe programmation, avec notamment un DJ set du sympathique norvégien Todd Terje qui a électrisé la foule avec son hit neo-disco Inspector Norse.

Diesel In Casa Calvi On The Rocks

Et en seconde position, la plus confidentielle Villa Schweppes, pour laquelle on a tout de même patienté 1h : ce petit bout de paradis se mérite, et seuls les plus téméraires parviennent à grimper dans un des bateaux navettes qui y emmènent (à grande vitesse, attention à bien visser sa casquette sur la tête !). Heureusement, le temps passe plus vite quand on tombe sur Aude et Jordan dans la queue (kikou !). Une fois sur la la plage, que du bon : Hypnolove, Yuksek,… et le Schweppes qui coule à flot dans les mojitos !

Villa Schweppes Calvi On The Rocks

Le rosé aidant, l’ambiance festive va crescendo tout l’après-midi, et quand finalement la nuit tombe le bord de mer se transforme en une espèce de discothèque géante à ciel ouvert. Vers 21h, le dernier DJ set les pieds dans le sable se termine sur la plage du Bout du Monde, et chacun rentre se doucher et se préparer pour la nuit à venir : entre le Théâtre de verdure et ses concerts à ciel ouvert et les boîtes de nuit (Chez Tao, L’Annexe, L’Eden, le Golfe Taverne…) qui tournent à plein régime, il y a de quoi faire !

Plage Calvi On The Rocks

Calvi on The Rocks

Je ne vais pas vous citer toute la prog, mais seulement les artistes que j’ai vus et qui m’ont bien plu : Breakbot et son DJ set mi electro mi funk old school, le producteur anglais Mark Ronson et ses enchaînements pop/hip hop inégalables, Blackstrobe qui nous a offert une énergique session rock’n’roll & gomina, et enfin Kalabrese and his Rumpelorchestra pour des envolées instrumentales afro soul des plus envoûtantes…

Et le lendemain, quand on émerge de sa courte nuit ? On remet ça, la spirale plage-teuf-plage-teuf-plage-teuf pouvant se suffire à elle-même un moment, ou bien quand on en a marre on va explorer un peu plus loin que sa serviette de plage. S’offrent alors à vous deux balades incontournables : la citadelle de Calvi et la rivière Fango.

La citadelle, car du haut des remparts on a une vue imprenable sur la baie et les montagnes…

Vue sur la baie de Calvi

… et les ruelles en tortillon révèlent de sympathiques surprises, comme un superbe graff de la célèbre street artist d’origine toulousaine Fafi !

Rues de Calvi, Corse

Fafi Street Art Calvi

Le Fango, parce que pour apprécier la musique et la foule il faut s’offrir quelques instants de silence et de solitude… En louant une voiture (compter une centaine d’euros pour la journée), cette jolie rivière est facile d’accès et à seulement trente minutes de Calvi. On y accède par une route sinueuse qui traverse les montagnes et offre de beaux panoramas sur la nature Corse. Sur place, l’eau est étonnamment bonne pour une rivière, et on peut se baigner des heures dans de véritables piscines naturelles. Seul bémol : il n’y a pas d’ombre du tout, et le soleil tape fort. Donc petit coup de flip quand comme moi on sait ce qu’est une insolation – chapeau obligatoire pour les petits crânes sensibles ! ;)

Fango rivière corse

Fango rivière corse

Fango rivière corse

Enfin, si vous lisez régulièrement mon blog, vous devez vous demander maintenant “Mais où sont les adresses de bonne bouffe ?”. Pas de panique, à Calvi ce n’est pas ça qui manque ! La ville regorge de restos tous plus sympas les uns que les autres, qui proposent moults spécialités locales à prix franchement abordables – par exemple, on trouve de nombreux menus Entrée + Plat + Dessert dans les 20€, avec du produit de terroir en veux-tu en voilà.

Pour manger au bord de l’eau, quand on est à à la plage Diesel pas besoin d’aller bien loin : le restaurant In Casa propose de un peu de tout, des sushis aux burgers en passant par les salades potagères et les fromages corses. D’habitude, c’est le genre de carte qui me rend sceptique, mais je dois admettre qu’à nous 5, on a tout testé, et tout était délicieux !

Fromage corse

Non loin de là, une autre adresse bien sympa pour déjeuner sur la playa : Le Blockos qui ravira notamment les amateurs de fruits de mers, poissons et crustacés bien frais. Mention très bien pour les spaghetti à l’araignée, un vrai délice !

Spaghetti à l'araignée de mer

Du côté du port et en ville, Le Brunch revisite comme son nom l’indique le repas sucré salé anglo saxon à la sauce Corse : pancakes à la farine de châtaigne, coppa en guise de bacon, petits cakes au brocciu… Et pour une bonne plâtrée de moules-frites, on traverse la rue piétonne direction Chez Doumé : j’ai testé celles à la sauce Cap Corse (boisson locale), une merveille !

Désormais de retour dans mon appartement à Paris, je ne regrette pas le confort sommaire du camping dans lequel nous sommes restées durant ces quelques jours (La Clé des Champs)… Mais je ne peux pas en dire autant de l’ambiance de vacances et de l’environnement idyllique de ce festival unique !

C’est sûr, l’année prochaine, j’y retourne…

PS : toutes les photos carrées de cet article ne sont point de moi, mais de mon amie Coralie, styliste culinaire et photo addict !

One thought on “Calvi On The Rocks 2013

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s