Road trip aux Etats-Unis : 5 conseils pour préparer son voyage

Brrrr, c’est quoi ce froid de canard ? Ah bin oui, on est en décembre, c’est bien normal. :(

Allez, on oublie ce thermomètre un peu déprimant pour des perspectives plus chaleureuses : direction l’Ouest des Etas-Unis, où j’ai pas mal vadrouillé durant l’été dernier. Une grosse tuture remplie à ras-bord par mes 6 acolytes et moi, et c’était parti pour avaler les miles sous le soleil du mois de juin. 6500 kilomètres en 2 semaines et demi : qui dit mieux ? Un voyage inoubliable, qui m’a laissé des souvenirs plein la tête et quelques idées de conseils pour ceux qui voudraient se lancer à leur tour dans l’aventure…

1) Ne jamais sous-estimer les distances

Ça parait bateau comme ça, mais vraiment, je pense qu’on a pas été les premiers à se faire piéger. Le gros traquenard en la matière, c’est le Yosemite, ce parc californien aussi grand que magnifique. Quand on sait que certains touristes qui étaient dans le parc cet été lors des énormes incendies n’ont eu l’info des évènements qu’en rentrant de vacances, on comprend à quel point c’est gigantesque. L’erreur de débutant : se fier au GPS. “C’est bon, j’ai rentré Yosemite dans le GPS, on en a pour 2h30 de route à y aller !”. Sauf que le GPS, il t’emmène à l’entrée du parc, et qu’ensuite pour rejoindre un véritable point de départ pour une balade il faut compter encore 1h30 de route sinueuse à travers les bois. Alors certes, la route est très agréable et on en prend plein les yeux, mais sur le planning de la journée ça peut poser un petit problème !

Yosemite

Yosemite

Yosemite

Le Parc Yosemite. Pas dégueu, hein ?

2) Prévoir de quoi affronter différents climats

Parce que quand on fait des kilomètres, la météo change, elle aussi ! Donc si le minishort, la crème solaire et les lunettes de soleil sont indispensables, mieux vaut ne pas oublier de fourrer aussi dans sa valoche son jean fétiche et une bonne laine. Même moi, grande frileuse devant l’éternel, je me suis fait avoir : résultat, j’ai squatté le sweat de mon mec la moitié du voyage (il était pas très content), avant de finir par m’en acheter un à Gilroy pour les derniers jours du voyage (voir le cinquième point, ci dessous).

Que ce soit sur la plage de Santa Monica…

Santa Monica Beach

… ou dans l’époustouflante Monument Valley…

Monument Valley

… dès que le soleil se couche la température baisse sans prévenir, et on se retrouve vite à grelotter bêtement (allez me mettre vos gilets les 3 sur la voiture là, z’allez attraper la mort !). Et c’est pareil si ce n’est pire à San Francisco, où l’océan fait tomber sa chape de plomb d’air bien humide sur la ville à peine la nuit tombée (jai chopé la crève au bout de 2 jours).

3) Sortir des sentiers battus

Tout l’intérêt de partir à l’aventure, c’est d’être curieux et prêt à saisir les opportunités de se faufiler dans les recoins inexplorés des décors de cartes postales. Pour certaines destinations très prisées et incontournables des voyages Ouest USA, vous n’aurez pas d’autre choix que de rester avec un groupe bien organisé : je pense par exemple à Antelope Canyon, où la visite ne se fait qu’en présence d’accompagnateurs aggréés, et au pas de course car les brochettes de touristes se succèdent dans cet étroit couloir de roche façonné par les éléments.

En revanche, des spots très touristiques peuvent être le point de départ de balades plus confidentielles : à Bryce Canyon, j’ai eu l’impression que les gens se contentaient du point de vue le plus emblématique, sans chercher à s’aventurer plus loin. Dommage pour eux mais chouette pour moi et mes potes, on a pu faire une super marche dans le canyon sans croiser personne, juste en suivant un petit chemin qui ne payait pas de mine :

Bryce Canyon

Bryce Canyon

Bryce Canyon

Comme vous pouvez le constater, y’a pas foule (les 4 zozos c’est mes coupains), alors que quelques centaines de mètres plus haut c’est l’invasion ! Ça aurait dommage de se priver de cette petite balade au calme, non ?

4) Faire les réservations principales avant le départ

Si être ouvert à un peu d’improvisation au gré de ses journées me paraît indispensable, ne pas galérer tous les soirs à chercher un toit pour la nuit, qu’on risque en plus de payer fort cher, me paraît tout aussi important. Réserver à l’avance la majorité des étapes de son voyage impose de définir son itinéraire, et permet de sacrées économies pour mieux profiter du reste une fois sur place. Quand on voyage en haute saison, ça me paraît même indispensable pour ne pas dormir une nuit sur deux dans la voiture ! Les longs trajets et les heures de crapahute, ça use : chaque heure de sommeil récupérateur est un petit trésor dans ces voyages USA époustouflants mais bien crevants. Alors certes, les petits motels miteux seront innombrables sur votre route (ah tiens, un cafard gros comme mon poing !), mais la récompense c’est quelques nuits dans des endroits sympa comme (de haut en bas) l’énorme Embassy Suites San Francisco, le décadent Mirage à Las Vegas, ou le mignon Travelodge d’Hollywood.

Embassy Suites San Francisco Airport

Mirage Hotel Las Vegas

Travelodge Hollywood

5) Attendre d’être à Gilroy pour faire son shopping

Située à 1h30 de voiture de San Francisco, la ville de Gilroy est connue pour son festival de l’ail, mais ce n’est pas ça qui nous intéresse ici ! Son autre spécialité, ce sont les outlets, ces boutiques de marques aux prix cassés. Après 2 semaines à barouder dans les canyons, autant vous dire que c’était une ville providentielle pour mes potesses et moi ! Ça vaut le coup de snober les boutiques de Las Vegas pour se lâcher une fois à Gilroy. Les amateurs de sneakers sont particulièrement bien servis : entre les shops Converse, Nike, Vans, New Balance, Reebok ou Puma, on ne sait plus où donner de la tête ! Je suis repartie de là avec 2 paires de Vans, 1 paire de Nike et un gros sac rempli de fringues, le tout pour une centaine de dollars. Nice, isn’t it ?

Bon voyage !

 

7 thoughts on “Road trip aux Etats-Unis : 5 conseils pour préparer son voyage

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s