Fine Lalla ? : la gastronomie marocaine se réinvente à deux pas d’Opéra

Ça bouge, du côté d’Opéra ! Au 23 de la rue Louis Le Grand, une nouvelle adresse vient de voir le jour : “Fine Lalla ?” ! Un nom énigmatique, qui signifie “Où est grand-mère ?” en dialecte marocain. Alors non, ce n’est pas un recueil de mamies égarées dans la capitale, mais un clin d’œil qui évoque la douceur et la cuisine du pays où Mehdi et Youssef, les deux créateurs du lieu, ont leurs racines. Ces deux là se sont rencontrés lors d’une réunion d’information de Prépa HEC à Rabat en 1999 : 10 ans d’amitié plus tard, ils décident de créer le premier concept de restauration “fast good” marocain pour bousculer les codes de la gastronomie marocaine et proposer une autre manière de consommer cette cuisine (qui figure dans le top 5 des cuisines les plus appréciées par les Français !).

Mission accomplie, avec pour écrin un lieu pensé par Younes Duret, designer franco-marocain qui revisite comme personne les codes esthétiques orientaux pour les inscrire dans l’air du temps. A travers des matériaux authentiques, des couleurs chatoyantes et des lignes inspirant la convivialité, Fine Lalla ? réinvente la ruelle marocaine dans les beaux quartiers de Paris !

Fine Lalla Design

Camely Fine Lalla

Fine Lalla Design

Fine Lalla

Fine Lalla

Fine Lalla Design

Fine Lalla

Fine Lalla Equipe

La créativité est bien entendu aussi dans l’assiette : ici, l’idée n’est pas de passer 3 heures en tête à tête avec un couscous ! Une trentaine de best-of représentatifs de la richesse de la cuisine marocaine sont présentés dans des formats pratiques à manger sur le pouce : tchekchouka de poivrons, zaalouk d’aubergines, tajines traditionnels ou en sandwichs, salades de fruits à la fleur d’oranger… Cela dit, rien ne vous empêche de squatter les confortables banquettes pour déjeuner en prenant votre temps – ou pour dîner puisque Fine Lalla ne ferme pas avant 23h !

Fine Lalla

Sandwich au tajine

Oranges

Incontournables, les pâtisseries marocaines sont bien entendu à l’honneur : la corne de gazelle est revisitée en plusieurs parfums multicolores et se décline à la façon d’un macaron Ladurée. En coffrets tout prêts ou à composer, on accompagne ces douceurs d’un délicieux thé à la menthe ou d’un jus d’orange fraîchement pressé – comme sur la Place Jamaa El Fna !

Fine Lalla

Fine Lalla Traiteur Marocain

Patisseries marocaines

Patisseries marocaines

Confitures marocaines

Patisseries marocaines

Cornes de gazelle

The à la menthe

Une fois son petit bidon rempli, on ne repart pas les mains vides non plus. On fait son marché comme au souk de Marrakech, en piochant dans l’épicerie fine pour continuer le voyage des saveurs chez soi, ou en s’offrant un petit bijou ou accessoire de créateur, sélectionnés par l’équipe Fine Lalla.

Bijoux créateurs Fine Lalla

Pochettes créateurs Fine Lalla

Cerise sur le briwat, en plus d’être trop chouette, c’est à la porté de toutes les bourses : entre 5€ et 14€ pour déjeuner. Dans le quartier d’Opéra, Fine Lalla est une véritable oasis de fraîcheur et de bonne humeur…

Fine Lalla ?
23 rue Louis Le Grand
75002 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 23h

2 thoughts on “Fine Lalla ? : la gastronomie marocaine se réinvente à deux pas d’Opéra

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s